Biographie de Denis Estin, adjudant-chef au 93e RAM de Varces, tué en Afghanistan le 20 janvier 2012

Le sous-officier (adjudant-chef) Denis Estin (45 ans) aura servi pendant 28 ans.
Il s’était engagé en 1984 au 35e RAP, avant de rallier Saint-Maixent.
Sergent le 1er juillet 1988, il sert successivement au
. 34e RA (1988-1991),
. puis au 3e RA (1991-1993),
. au 68e RAA (1993-2000)
. en même temps que Fabien Willm, au 40e RA, où il est promu adjudant, en 2004.
Il rejoint le 93e RAM le 1er août 2009 en tant qu’adjoint à l’officier SIC. Il est promu adjudant-chef le 1er janvier 2011.
Ce sous-officier avait déjà servi deux fois en Afghanistan : en 2004 et 2009.
Il était marié et père de deux enfants.

Source : Jean-Marc Tanguy.

L’adjudant-chef Denis Estin fait partie des victimes. Né le 12 décembre 1966, à Douai, il commence sa carrière militaire avant ses 18 ans au sein du 35ème Régiment d’Artillerie Parachutiste (RAP) de Tarbes. Nommé brigadier le 1er mai 1987, il intègre, grâce à ses qualités humaines et professionnelles, l’Ecole nationale des sous-officiers d’active de Saint-Maixent un an plus tard.

Nommé sergent à l’issue de sa scolarité, il est affecté au 34ème Régiment d’Artillerie (RA) de Mulheim en qualité d’adjoint au sous-officier transmissions de cette unité. En 1991, il est muté au 3ème RA de Mailly comme chef de station régimentaire.

Trois an plus tard, il rejoint le 68e Régiment d’Artillerie d’Afrique à La Valbonne pour occuper la fonction de sous-officier transmissions d’unité élémentaire. La même année, il est promu au grade de maréchal des logis-chef.

En 2000, il est affecté au 40ème RA de Suippes en qualité de gestionnaire de réseaux radio, puis de technicien grapiste. Décrit comme étant un sous-officier « minutieux et compétent », à la fois rigoureux et dynamique, il est nommé adjudant en 2004.

Muté au 93ème Régiment d’Artillerie de Montagne (RAM) de Varces, il sert en qualité d’ajoint à l’officier des systèmes d’information et de communication. Il est promu adjudant-chef le 1er janvier 2011.

Au cours de sa carrière, ce sous-officier a effectué de nombreuses opérations extérieures ; Centrafrique (1986 et 1994), Tchad (1996), Bosnie/Croatie (2005) et Afganistan (2004 et 2009).

Marié et père de deux enfants, l’adjudant-chef Estin était titulaire de la médaille d’outre-mer avec agrafe « République Centrafricaine », de la médaille d’or de la défense nationale avec agrafes « artillerie » et « mission d’assistance extérieure »et de la médaille commémorative française avec agrafes « Afghanistan » et « ex-Yougoslavie ».

source.

Blog sur l’Afghanistan.

Une réflexion sur « Biographie de Denis Estin, adjudant-chef au 93e RAM de Varces, tué en Afghanistan le 20 janvier 2012 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *